Home

Outreau pour les chercheurs de vérité

sommaire
Précédent
présent

Qui ment ?

suivant


Les "énormités" de l'affaire


De qui fallait-il se moquer ?

Parmi les souvenirs que l’affaire d’Outreau réveille, il est des éléments apparus au cours des débats – et très vite dans la presse – qui ont sans aucun doute frappés notre imagination. Florence Aubenas a parlé de « déclarations si farfelues qu’elles feraient rire les enfants », et les avocats de la défense, Éric Dupond-Moretti en tête, se sont montrés indignés que de telles choses aient pu étayer un dossier. Puisque les commentaires autour de l’affaire ont beaucoup parlé de mensonges, essayons de savoir qui ment.

Parmi les déclarations qui apparaissent comme des « énormités » [1], on trouve en particulier ceci :

On peut ajouter qu’un prétendu « grand spécialiste » (le Dr Paul Bensoussan) avait déclaré que les enfants mentaient parce qu’ils étaient « carencés ».

Voyons chacun de ces points les uns après les autres.

[1] Voir éventuellement ce document qui accompagnait la conférence organisée en juin 2011par le Collectif féministe contre le viol et Innocence en Danger France annexes/Mensonges-Outreau.pdf