accueil

L'affaire d'Outreau pour les chercheurs de vérité
Documents pour les chercheurs

UN NOUVEAU SITE PLUS COMPLET A ÉTÉ CRÉÉ

ALLER SUR LE NOUVEAU SITE

SON SOMMAIRE


Impossible de dire tout ce que nous savons... Mais ne manquez pas les documents ci-dessous

Désolé, ce serait contraire à la loi. C'est toute l'ambigüité de l'affaire d'Outreau. L'accès au dossier d'instruction est très encadré. Aussi incroyable que cela puisse paraître, Même les jurés censés juger au nom du peuple n'y ont pas eu accès, et la lecture d'extraits durant le procès n'a pas été accordée. Il faudrait donc croire sur parole ceux qui invoquent le fait de l'avoir vu. Mais il se trouve que parmi eux, certains auteur(e)s n'ont pu apprécier qu'un bouquet de pages choisies par les avocats de la défense, et les publications qui s'en sont suivies n'ont eu que le but de de donner à l'affaire la tournure qui a abouti au résultat que l'on sait, et à toute la mystification de l'affaire telle que beaucoup croient la connaître.

On a donc lynché le juge Burgaud sur la base d'un document qui était soustrait à l'examen de tout un chacun, et donc à toute vérification. C'est bien dommage, mais bien commode pour ceux qui ont organisé son scandaleux lynchage public pour des raisons essentiellement politiques et qui ont finalement échoué à remettre en cause le statut des juges d'instruction.

Ce que l'on doit savoir sur l'affaire repose d'abord sur le témoignage vécu de l'expert judiciaire Marie-Christine Gryson-Dejehansart qui, comme d'autres professionnels (enquêteurs, experts, travailleurs sociaux...)  n'a pas été épargnée par les calomnies stratégiques. Son livre Outreau, la Vérité abusée, 12 enfants reconnus victimes (eds Hugo et cie) est le point de départ de la réinformation. Il est conseillé en première lecture.

On le doit aussi à ceux des enfants victimes qui se sont exprimés sur la vie qu'ils ont dû affronter, et en particulier l'aîné d'entre eux : Chérif Delay qui a coécrit avec le journaliste Serge Garde son livre Je suis debout (eds Cherche Midi)

On le doit à Serge Garde et Bernard de la Villardière qui sur la base des initiatives précédentes ont réalisé et produit le documentaire Outreau, l'autre vérité, film qui a déchaîné la fureur de ceux - Eric Dupond Moretti en tête - qui ont tout intérêt à ce que les croyances sur Outreau restent en l'état.

On le doit encore à Jacques Thomet, sans doute la personne qui a donné le plus de son temps et de son énergie à l'étude du dossier afin de rédiger sa contre-enquête Retour à Outreau, contre-enquête sur une manipulation pédocriminelle (eds kontrekulture) qu'aucun des éditeurs contactés sauf un n'ont eu l'audace de publier, tant il paraît scabreux de démonter une croyance populaire.

On le doit enfin à toutes les personnes qui s'impliquent à titre individuel ou collectif - par le biais de groupements ou d'associations - ne s'en sont pas laissées conter, pour différentes raisons : parce qu'elles ont décrypté à temps le phénomène de mystification... parce qu'elles connaissent assez des enfants victimes pour bien savoir  ce qui leur est arrivé... parce qu'elles ont lu sous le manteau des extraits effarants du dossier d'instruction...  Oui, cela aura mis du temps, mais les pièces du puzzle arrivent  peu à peu et révèlent un tableau sordide. Et toutes ces personnes contribuent par leurs relations et par le biais des réseaux sociaux à maintenir et développer inexorablement la nappe phréatique de la vérité qui finira par couler de source.

Reprendre ici des documents qui ont déjà été divulgués, c'est déjà un premier pas qui mérite attention.


Les documents ci-dessous ont été révélés principalement par deux journalistes :
Jacques Thomet et Ceri (Donde Vamos)

        Le procès de Daniel Legrand à Rennes (Outreau 3)

        > Lien vers la plaidoirie de Me Reviron, avocat de Jonathan   (Document édité par l'avocat lui-même)

            Un document qui démontre l'inanité de la stratégie de la défense !

http://bit.ly/1CvwCTn


Des documents qui disparaissent des écrans...

Affaire d'Outreau: des documents de l'Inspection Générale des Services Judiciaires, qui étaient en ligne sur le site du journal La Semaine dans le Boulonnais début septembre ont été enlevés.
Ces témoignages racontent bien comment se sont déroulés les deux procès. Certains dénoncent même des dysfonctionnements assez interpellants.

> Témoignage très intéressant de Jean-Claude Monier, président de la cour d'appel de Douai: https://fr.scribd.com/doc/242852056/Jean-Claude-Monier-pdf

> Témoignage de Claire Montpied, conseiller à al cour d'appel de Douai: https://fr.scribd.com/doc/242853856/Claire-Montpied-pdf

> Témoignage de Déborah Bohée, juge au TGI de Lille, collègue du juge Burgaud: https://fr.scribd.com/doc/242852949/Deborah-Bohee-pdf

> Témoignage de Didier Beauvais, conseiller à al cour de cassation: https://fr.scribd.com/doc/242853284/Didier-Beauvais-pdf

> Témoignage de Sabine Mariette, conseiller à la cour d'appel de Douai: https://fr.scribd.com/doc/242853530/Sabine-Mariette-pdf

> Témoignage de Patrick Sandral, juge au tribunal de Boulogne sur Mer: https://fr.scribd.com/doc/242853713/Patrick-Sandral-pdf

> Témoignage d'Eric Maurel, procureur au TGI de Paris: https://fr.scribd.com/doc/242852847/Eric-Maurel-pdf

> Rapport de l'Inspectaion Générale des Services Judicaires concernant le traitement judiciaire de l'affaire Outreau: https://fr.scribd.com/doc/242854029/rapport-IGSJ-pdf


La Famille d'Alain Marécaux.

C'est la famille de l'huissier Alain Marécaux, celui-là même qui a écrit un livre d'où a été tiré le film de fiction "Présumé coupable" de Vincent Garencq et Christophe Rossignon avec Philippe Torreton.

Ce film est conçu pour révolter et il y parvient. Mais c'est une pure fiction très éloignée de la réalité. Son réalisateur a clairement indiqué que son film était une fiction, et il a revendiqué la légitimité à ce titre des libertés qu'il a prise avec l'histoire réelle. Voir à ce sujet le compte-rendu de l'audience qui a opposé le juge Burgaud à Bertrand Tavernier poursuivi pour outrage à magistrat.

Cela n'empêche pas ce film d'être présenté abusivement comme un documentaire qui relate l'histoire de l'huissier d'Outreau. Cette désinformation ne peut être faite de bonne foi par un auteur averti. Il s'agit malheureusement d'entretenir à tout prix un mythe. Celui-ci pourtant ne résiste pas à l'examen du dossier et des passages relatifs à la famille Marécaux.

Voir le document


Audition d'enfant victime

Les enfants, efficacement combattus par la défense ont beaucoup souffert du peu de cas qui a été fait de leur parole. Le document suivant est un exemple des révélations qu'a pu faire l'un d'eux. Le dossier d'instruction recèle de nombreux compte-rendus d'audition du même acabit
Ce témoignage porte sur le trafic de cassettes vidéos pornos dans l'affaire d'Outreau. Il est celui d'une victime qui ne fait pas partie de la fratrie DELAY ni des enfants DELPLANQUE (l'autre couple jugé coupable)

Voir l'extrait


Pressions exercées sur les enfants victimes

Les enfants, ont souffert non seulement durant le procès, mais au cours de toute une période où ils ont été soumis à des pressions et chantages divers. Peut-on s'imaginer ce que fait peser sur un jeune enfant une menace de mort ?
Il se trouve que certaines personnes ont eu le courage de témoigner en leur faveur à contre-courant des médias trop occupés par le sort des accusés pour se pencher sur celui des enfants.

Témoignage sur le comportement de Dominique Wiel

Lettre de l'avocate Jacqueline Leduc-Novi

Lettre à la Voix du Nord du Président de l'Association Enfance Majuscule


Des aveux de Franck Lavier

Une cote parmi d'autres


Les aveux de Daniel Legrand

Le procès de Daniel Legrand fils aura lieu en mai 2015. L'examen porte sur le comportement qu'il a eu en tant que mineur, sur des faits qui n'ont pas encore été jugés. Nul doute que l'éclairage sera porté à cette occasion sur le milieu et les pratiques d'un certain nombre de personnes parmi lesquelles les acquittés des procès de l'affaire d'Outreau. Tout cela sans remettre en cause la "vérité" judiciaire. Ce sera un exercice d'équilibriste sans aucun doute.

Il est intéressant de se pencher sur la personne mise en examen qui avait fait des aveux sincères et détaillés avant de se repositionner sur la ligne de défense de l'ensemble des accusés, quitte à expliquer de manière totalement invraisemblable les raisons de ses revirements.
Voir à ce sujet le plaidoyer de l'avocat qu'il aura vraisemblablement en face de lui

Voir l'extrait 1 Voir l'extrait 2 issu des entretiens avec le regretté psychologue Michel Emirzé


Audition d'un adulte

Aveux d'un acquitté, qui aurait AU MINIMUM du être poursuivi pour non dénonciation des crimes dont il était témoin.
Qui osera encore écrire que les accusés étaient de braves gens, mis en cause par erreur ou malchance et qui ne se connaissaient pas ?

Voir l'extrait


Un dessin d'enfant

Assez révélateur,  il se passe de commentaires...

Voir le dessin


Plus de détails sur le dossier d'instruction dans le livre de Jacques Thomet