Home

Outreau pour les chercheurs de vérité

sommaire
Précédent
présent

Bibliographie

suivant

Un documentaire pour comprendre


Autre vérité

Outreau, l'Autre vérité

Un film de Serge Garde produit par Bernard de la Villardière et Ligne de Front, auquel l'association "Innocence en Danger" a largement contribué.

Le titre nous fait comprendre que la vérité judiciaire qui s'applique légalement aux acquittés ne suffit pas à classer l'affaire dans les archives de notre conscience. Il y a aussi la vérité des victimes dont la vie a été passée par pertes et profits.

L'introduction qui suit est extraite de la page facebook "Outreau, l'Autre Vérité"

" Nous avons tous été surinformés pendant l’affaire dite d’Outreau. Elle a traumatisé les consciences et déstabilisé l’institution judiciaire. Jamais une affaire retentissante n’avait aussi peu divisé l’opinion publique. Comme si l’esprit critique avait été anesthésié. Pourquoi ? Dix ans après, il est temps de s’interroger, de façon dépassionnée, sur ce phénomène qui nous a submergés. Outreau, un symbole de l’erreur judiciaire ? Que treize des dix-sept accusés aient été acquittés après un ou deux procès, n’est-ce pas le fonctionnement normal de la justice ? Le véritable problème n’est-il pas celui de la détention provisoire ? Outreau, un fiasco judiciaire ? Oui, mais ce n’est pas celui qui a été dit. C’est à ce décryptage qu’« Outreau, l’autre vérité » vous invite. Un film qui ne laisse aucune place à la fiction. Un film qui repose exclusivement sur des documents et sur de nombreux témoignages, tous inédits."

La bande-annonce :


Une courte introduction (extrait) :


Voir le film sur Youtube

Voir les personnes qui se sont exprimées dans ce film

Pas le temps de voir ce film ?

Alors voyez l'un ou l'autre de ces montages de quelques minutes
qui vous permettront d'avoir idée :

  • de ce que les victimes ont exprimé (1)
  • de la façon dont leur parole pouvait être entendue (2)
  • de l'inique rejet de leur témoignage (3)

[1] ce que les victimes ont exprimé

[2] La façon dont leur parole pouvait être entendue

[3] L'inique rejet de leur témoignage

Articles à propos du film

Les personnes qui se sont exprimées dans ce film

Pierre Borgus
Président d’Enfance Majuscule (Nord-Pas-de-Calais), partie civile à Saint-Omer

Yves Bot
Magistrat, ancien Procureur général de Paris

Fabrice Burgaud
Magistrat, ancien juge d’instruction à Boulogne-sur-Mer

Pascal Clément
Député, ancien Ministre de la Justice

Christine Condamin
Psychologue, universitaire, expert près les tribunaux

Rodolphe Costantino
Avocat de Chérif Delay

Jean-Michel Decugis
Grand reporter au Point

Chérif 'Kevin' Delay
un enfant reconnu victime

Dimitri Delay
un enfant reconnu victime

Pascale Fontaine
Magistrate, ancienne membre de la Chambre d’instruction à Douai

Michel Gasteau
Magistrat honoraire, ancien président de cours d’assises

Marie-Christine Gryson-Dejehansart
Psychologue Clinicienne, Expert près les tribunaux

Pierre Joxe
Avocat, ancien ministre, ancien membre du Conseil Constitutionnel

Eric Legros
Dir. Maison des Enfants Côte d’Opale, Psychanalyste, membre du Collège des Droits de l’Enfant

Didier Leick
Avocat des enfants

Gérard Lopez
Psychiatre, victimologue, expert près les tribunaux

Philippe Muller
Procureur, ancien substitut au parquet général, à Douai

Thierry Normand
Avocat des enfants

Marc Pantaloni
Avocat des enfants

Pascale Pouille-Deldicque
Avocate de Myriam Badaoui en 2004

Pierre Rancé
Chroniqueur judiciaire à Europe 1

André Vallini
Député,
Président de la Commission d’enquête parlementaire sur Outreau

Didier Wallet
Capitaine de la brigade des mineurs, à Boulogne-sur-Mer, en 2000