Home

Outreau pour les chercheurs de vérité

sommaire
Précédent
présent

Qui ment ?

suivant

Suivant


Les "énormités" de l'affaire
Un grand spécialiste... vraiment ?



Le seul expert auquel les médias semblent faire confiance n'a examiné aucun enfant !

Non seulement il n'a examiné aucun enfant - il n'est d'ailleurs ni psychologue ni pédo-psychiatre - mais il est intervenu à la demande et à l'appui de la défense. Ce sont pourtant les experts indépendants et dûment missionnés qui sont critiqués, à commencer par une psychologue expert, expérimentée, qui a examiné tous les enfants au plus près des faits, et qui a dû faire face à des soupçons de partialité aussi injustes qu'infondés. Mais pas le Dr Paul Bensoussan... Curieux non ?

Reprenons ici les termes du document accompagnant la conférence organisée en juin 2011 par le Collectif féministe contre le viol et Innocence en Danger France :

Le cas du Dr Paul Bensoussan pose un grave problème déontologique. Un expert peut-il alléguer des faits imaginaires pour justifier une théorie selon laquelle les enfants « carencés » (privés d’affection) sont enclins à mentir ? L’attitude du Dr Bensoussan ne peut qu’intriguer :

1°) Il use de son titre d’expert, à propos de l’affaire d’Outreau, alors qu’il n’a jamais eu de mission d’expertise dans la procédure. S’il intervient au procès en appel à Paris, c’est uniquement en qualité de témoin à charge contre les enfants, à la demande de l’un des avocats de la défense.

2°) En abusant de l’autorité que lui confère son titre d’expert, le Dr Bensoussan assimile Chérif Delay à une personne qui ne dit pas la vérité, alors qu’il ne l’a jamais rencontré. Comment un témoin peut-il porter un jugement sur des enfants qu’il n’a jamais examinés ?

3°) Est-il conforme à l’éthique médicale de critiquer le travail des experts psychologues, alors qu’il exerce une autre profession étant psychiatre. C’est pourtant ce qu’a fait le Dr Bensoussan.