Home

Outreau pour les chercheurs de vérité

sommaire
Précédent
présent

Bienvenue

suivant


L'affaire d'Outreau, vous pensez connaître ?


Ce site met à la disposition du public et de toute personne voulant aborder ou approfondir ses connaissances sur l'affaire d'Outreau, des documents détaillés sur l'affaire et les suites judiciaires, sociétales et politiques qu'elle a eue.

Il comprend notamment :

La plupart des gens qui contestent ouvertement les idées reçues sur l'affaire d'Outreau le font après avoir changé d'avis


Une courte introduction

extraite du film documentaire "Outreau, l'Autre Vérité"


VOIR AUSSI quelques vidéos courtes mais éloquentes :
extraites de "Outreau, l'Autre Vérité"
Me Leduc-Novi devant la Commission d'enquête parlementaire
 


L'affaire d'Outreau est sans doute bien loin de ce que vous croyez savoir
Un livre en particulier fait référence : Outreau, la Vérité abusée, 12 enfants reconnus victimes

la vérité abusée

Elle a connu l'affaire

En 2009 Marie-Christine Gryson-Dejehansart publie le premier livre qui analyse et dénonce la mystification d'Outreau et parle des enfants victimes (Eds Hugo et cie) Le livre, revu et augmenté a fait l'objet d'une nouvelle édition en version numérique.

Visiter le site du livre : Outreau, la vérité abusée, 12 enfants reconnus victimes

Le livre sur le site de l'éditeur : Hugo et Cie


Voir toute la bibliographie     Voir le sommaire du site



Outreau et le conformisme trompeur

Telle qu'elle est décrite et colportée, la doxa d'Outreau ne peut pas se maintenir indéfiniment. Après la période de scandale et d'indignation qui a laissé le public sous le coup des images larmoyantes et du procès trottoir, l'affaire prend progressivement sa place dans les faits qui appartiennent à l'Histoire et commence à être étudiée avec moins de passion et plus d'objectivité. Certains protagonistes tels que Eric Dupont-Moretti, Paul Bensoussan et tous les autres n'auront d'autre choix que de tenir à bout de bras aussi longtemps qu'ils le pourront - avec des articles, des déclarations, des ouvrages - la légende qu'ils ont contribué à susciter. Leurs déclarations et les calomnies qu'ils adressent régulièrement aux experts et autres professionnels qui ont eu un rôle dans l'instruction et le procès n'iront qu'en perdant de leur crédibilité.

L'effritement des certitudes est cependant masqué par le fait que nombre de personnes à un certain degré de responsabilité - aussi bien chez les politiques que chez les professionnels de la justice, du travail social et même les président(e)s d'organismes voués à la défense des enfants - donnent l'illusion de parler en connaissance de cause lorsqu'ils s'expriment à propos de l'affaire. Ils ne sont pas tous, pas toutes, de mauvaise foi lorsque leurs propos viennent par exemple comparer l'affaire d'Outreau où soit disant tout le monde était nul et celle d'Angers où tout était parfait, ou des affirmations du même acabit. Il faut dire que se démarquer d'un consensus général revient forcément à prendre vis-à-vis de ses pairs un risque que la plupart ne veulent pas courir, et tant pis si les points de vue simplistes ou péremptoires repris des uns et des autres n'ont fait l'objet d'aucune recherche de leur part. Le fait de se montrer conformes permet d'éviter d'y consacrer du temps.

Un certain nombre de mémoires ont déjà exploité le filon de l'affaire d'Outreau, d'autant plus tentant que la littérature est abondante sur le sujet, un certain panurgisme dont elle relève la plupart du temps lui donnant de plus un semblant de cohérence. Parmi les auteurs, bien peu jusqu'ici, se sont souciés de lire le témoignage de Marie-Christine Gryson-Dejehansart qui, ayant expertisé les enfants victimes au plus près des faits et vécu le procès et ses anomalies, a été la première à dénoncer courageusement cette vérité abusée dont elle a fait le titre de son livre. Dans le prolongement de cette démarche, et comme l'ont fait à leur manière Serge Garde, Jacques Thomet et d'autres, on n'empêchera pas des chercheurs sérieux et curieux d'étudier l'affaire et les événements qui s'y rattachent sur des bases assainies, et de mettre en doute le schéma largement vulgarisé pour mettre en lumière un phénomène à la fois passionnant et inédit qui, sur des ressorts politiques, médiatiques, juridiques et sociaux, a abouti à ce que l'on peut considérer en France comme la plus ample mystification du 21° siècle.